mardi 18 octobre 2011

Dans les coulisses de l'Institut Français de la Mode

18H, Quai d’Austerlitz.
L’Institut Français de la Mode, immense serpent vert fluo, se détache nettement dans le paysage des quais du 13ème arrondissement.
Sur les marches, un groupe d’étudiants discute, à quelques pas de la Seine.

A l’entrée, champagne et petits fours sont déposés sur les tables. Une soirée en perspective ? “Oh je ne suis même pas au courant, il se passe tellement de choses ici !” me répond, jovial, Lucas Delattre, responsable de la communication, qui m’ouvre ce soir les portes de l’IFM.
Une petite photo avec sa collègue Stéphanie Mathoux, du programme "Management mode, design et luxe" et nous voilà partis pour la visite du bâtiment . Tout d’abord l’Amphithéâtre Yves Saint-Laurent, vaste salle baignée de lumière où se tiendront deux évènements du festival Livres en tête : la soirée “Les nouveaux rebelles” et la “Dégustation littéraire”.
Mais avant d’être salle de spectacle, l’amphithéâtre est surtout un lieu de cours pour les étudiants. “L’Institut Français de la Mode est avant tout une institution d'enseignement supérieur avec 120 étudiants diplômés chaque année en création ou en management des secteurs du luxe, de la mode, du design ; mais aussi 2000 personnes qui suivent des cours de formation continue.” rappelle Lucas Delattre.
C’est aussi un lieu d’expertise et de recherche sur l’industrie de la création au sens large. Et c’est justement parce que l’IFM s’intéresse à toutes les formes de création qu’ils ont choisi de soutenir le festival. Et puis mode et littérature ne sont pas si éloignés : l’année dernière, ce partenariat avait été l’occasion d’une soirée de lectures sur le thème du vêtement : “Le vêtement s’honore”.
Rendez-vous ensuite au premier étage dans un véritable lieu de vie, où étudiants et professionnels discutent autour de grandes tables conviviales. Ici on n’entend pas beaucoup la langue de Molière.. Pas étonnant puisque 40% des étudiants sont étrangers, ils viennent apprendre ici les arcanes de la mode “à la française”.
C’est ici que Lucas Delattre nous parle avec enthousiasme de la “Dégustation littéraire” qui a lieu chaque année à l’IFM et où des extraits de livres audios sont soumis à des experts qui en débattent en public : “Les débats sont passionnés, et les critiques parfois très sévères, comme celles d’Eric Naulleau, président du festival Livres en tête l’année dernière. C’est vraiment très intéressant”.
Et cette année, avec comme “sommeliers sonores” Daniel Pennac, Richard Cross (coach vocal) et Felix Libris (star de la lecture à haute voix), et Valérie Lévy-Soussan (directrice d’Audiolib, première maison d’édition française de livres audios), le débat s’annonce tout aussi pointu et enthousiaste !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire