mardi 10 avril 2012

Sartre et ses "Mots"

  Si Jean-Paul Sartre écrivit Les mots en 1964 comme les derniers qu'il adressait à la littérature, le récit de son enfance n'a jamais sombré dans l'oubli collectif. Une vague réminiscence fait affluer des phrases qu'on échange, rumine, manipule... "J'étais un enfant, ce monstre qu'ils fabriquent avec leurs regrets." Ecriture vivante, incisive, Sartre confie dans son autobiographie les souvenirs de son existence jusqu'à l'âge de onze ans. Sous une plume implacable, l'espace de l'enfance se reconfigure. Elle n'est plus seulement le siège d'une mémoire mélancolique, la jeunesse apparaît avec Sarte comme un stade existentiel avec lequel il faut lutter et dialoguer pour pouvoir "sur-vivre".

Pour la lecture à voix haute, cette oeuvre est une aubaine : ruptures de ton, emphases stylistiques, ironies, ... Les mots trouvent dans l'oralité cette liberté que revendique son auteur. Le festival Livres en tête 2012 propose une lecture de cet ouvrage dans le cadre de la journée du 14 novembre consacrée aux "Enfances".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire